HISTORIQUE DE L'APM

 

Le 10 mars 1925, les statuts de l’Association Philatélique Montpelliéraine sont officiellement déposés et le siège social se trouvait à l’adresse du journal L’Éclair, 12 rue d’Alger. L’Association existait, cependant, jusqu’à 1963 de façon informelle. Le nom de l’Association traversa les années sans changement (cf. Statuts de l’A.P.M. en 1925 et 1968). Les statuts actuels sont ceux du 25 septembre 1994.

 

 

Le premier Président fut Robert Freydier qui resta à ce poste jusqu’à sa disparition en 1953. Pharmacien de son état et Directeur du Laboratoire du Philopode, il avait été, en 1929, un des premiers éditeurs de carnets privés de timbres publicitaires en France pour « Le Philopode », onguent « pour les troupes en marche » utilisé par l’armée française. Des carnets avec 4 timbres à 15c (Semeuse camée chiffres gras brun lilas, tirage 109), à 25c (Semeuse camée jaune-brun, tirage 662) et à 50c (Semeuse lignée rouge) verront le jour et avaient été distribués gracieusement aux pharmaciens.

 

 

Le Président Freydier était également membre correspondant de l’Académie de Philatélie de 1942 à 1953 ainsi que Vice-Président de la Fédération des Sociétés Philatéliques Françaises (créée en 1922) qui était devenue la Fédération Française des Associations Philatéliques en 1994.

L’A.P.M. fait partie de la première vague d’adhésion des associations philatéliques à la Fédération où elle était enregistrée sous le n° 36 (actuellement la Fédération comprend 606 associations et les dernières adhésions portaient un numéro supérieur à 1 100). Le Président Freydier avait toujours cherché à développer les relations entre les associations régionales. Il était à l’origine de la publication du « Bulletin Philatélique du Midi », journal mensuel qui paraîtra de 1940 à 1965 et dont il était le rédacteur jusqu’à sa mort.

À partir de 1956, Mme Madeleine Henriette Freydier reprenait le flambeau jusqu’à la disparition de cette revue.

 

 

 

C’est aussi sous la Présidence de M. Freydier que l’A.P.M. organisait la première Journée du Timbre à Montpellier en 1939.

 

 

De même en 1939, la Fédération des sociétés Philatéliques Française confiait à l’A.P.M. l’organisation du Congrès Nationale de Philatélie, seule exposition nationale de philatélie organisée à Montpellier à cette date. À cette occasion, plusieurs événements étaient organisés : émission d’un bloc souvenirs, cachets temporaires commémoratifs, vols spéciaux vers Marseille, cartes souvenirs.

   

L’APM allait continuer ses activités et son développement sans interruption jusqu’à nos jours et avait eu jusqu’à plus de 200 adhérents (278 en 1978 contre seulement 92 aujourd’hui).

MM Courtine et René Carlier ont accédé à la Présidence après Robert Freydier. Puis se succédèrent le Général Robert Loth, le Dr François Serries et Lucien Grandin. Sous la Présidence de ce dernier, alors que Charles Montpetit était Secrétaire Général de l’Association, fut lancé en décembre 1967 un bulletin trimestriel, édité par l’APM mais à vocation de plus large diffusion auprès des philatélistes du Languedoc et du Roussillon : le « Trait d’Union Philatélique ». Les autres associations de la région ont participé à ce bulletin au travers d’annonces, de comptes rendus d’évènements philatéliques organisés en région ou d’articles spécialisés. C’est aussi à cette époque qu’un jumelage philatélique est lancé entre l’Association Philatélique Montpelliéraine et la Briefmarken Sammlerverein Heidelberg und Rohrbach en 1965. Il semble que peu d’activités aient été développées par la suite dans ce cadre.

 

   

 

En 1970 Charles Montpetit devenait Président de l’APM et le resta jusqu’en 2005. Il participa à la création du Groupement Philatélique Régional Languedoc Roussillon dont il assura également la Présidence. C. Montpetit était aussi Vice-Président de la Fédération Française des Associations Philatéliques. Au cours de sa longue carrière de philatéliste, en plus des récompenses obtenues dans les expositions (philatélie classique et histoire postale), il recevra plusieurs distinctions prestigieuses : 1974 Plaquette Biscara, 1 980 Médaille Dole, 1 985 Mérite Philatélique. Il participa activement aux travaux sur l’oblitération mécanique en France et à l’inventaire des boîtes rurales des départements du Languedoc-Roussillon. Il a toujours poussé les membres de l’Association à exposer et à aller en compétition. Les philatélistes de l’APM ont ainsi récolté de nombreuses médailles à tous les niveaux de compétition.

En 2005, Charles Montpetit est remplacé à la Présidence par Gérard Morereau qui occupera ce fauteuil jusqu’en 2014. Bien que de formation d’ingénieur, sa passion de l’enseignement et de sa transmission du savoir l’a plus particulièrement orienté vers la jeunesse et vers le milieu scolaire. Cet engagement a abouti, en 2014, à ce que l’APM gagne le 1er Prix du Conseil National Jeunesse de la FFAP au travers de l’école primaire de Saussan au Concours de Philatélie Scolaire. Fin 2014, Gérard Morereau a cédé la Présidence à Michel Soulié élu nouveau Président au cours de l’Assemblée générale en octobre 2014.

 

              

 Charles Montpetit        Gérard Morereau             Michel Soulié

 

L’A.P.M. a organisé les Journées du Timbre puis la Fête du Timbre à Montpellier, après 1939, de 1942 à 1948, puis de 1965 à 2014. Des cachets temporaires ont été réalisés ainsi que des cartes souvenirs avec en particulier à partir de 1969, les dessins de M. Guy Jeanjean, puis de Mme Régine Pappalardo.

 

 

 

L’A.P.M. a accueilli les Congrès et Expositions Régionales en 1 959, 1 967, 1 974, 1 988, 1 997 et 2 010 pour lesquels cachets temporaires et souvenirs furent conçus.

 

 

Au cours des ans, l’A.P.M. a participé activement à la vie sociale et économique de la ville de Montpellier en étant présente à de nombreuses manifestations et en éditant des souvenirs oblitérés de cachets temporaires. C’est plus particulièrement le cas de la Foire Internationale de la Vigne et du Vin durant laquelle elle organisa, en 1967, l’Exposition Languedoc-Roussillon et du Salon des Antiquaires de Montpellier.

 

Pour fêter son 80e anniversaire en 2005, l’APM a organisé un événement philatélique avec édition d’un souvenir et présence d’un bureau temporaire avec un cachet spécifique.

 

 

Le siège de l’Association et les salles de réunion ont été nombreux au cours des 90 ans de son existence au travers la ville de Montpellier. Elle a connu les déménagements, les cambriolages mais a su, malgré ces péripéties, acquérir et conserver un riche patrimoine documentaire : ouvrages et revues, y compris les dons et les legs de certains membres de l’A.P.M., qui fait actuellement la richesse de l’Association.

L’APM peut s’enorgueillir, outre le travail de ses Présidents, d’avoir eu de grands philatélistes en son sein, dont certains ont publié des ouvrages qui font référence auprès des philatélistes français : Gustave Bertrand, Pierre Nougaret, Jean Bourrin (grand spécialiste de la Chine ancienne), Yvon Nouazé (spécialiste des oblitérations mécaniques, Grand Prix Littéraire de l’Académie de Philatélie en 2007). D’autres ont œuvré de longues années pour l’Association et la philatélie en général (Alain Pappalardo, Vice-Président de l’APM et Vice-Président du Groupement Régional Languedoc-Roussillon a reçu, en 2014, la Plaquette Biscarra).


Les réactions

Avatar PERKAL, Adam

Chers amis. Je essaie depuis longtemps de trouver un article publié dans le Bulletin n ° 148 Philatélique du Midi (Février 1954) et maintenant je l'ai découvert que vous avez dans votre bibliothèque. L'article est appelée "Etude de la Poste en Tunisie, par A. Jaubert de Beaujeu (Tunis)". Il est la deuxième partie.
Serait-il possible pour moi un scan ou une photocopie de ce point faire? Je serais très remercié. Plusieurs années étudiées et ont recueilli les convoyeurs de Tunis et je besoin de cet article. un bonjour. Adam Perkal. Mallorca, Espagne.

Le 08-11-2015 à 19:07:03

Réagir


CAPTCHA