Septembre 2018

Bon, tout le monde maîtrise le service de « poste restante » : vous envoyez un courrier à un destinataire ou vous-même en poste restante dans un bureau précis.

 

Il le retirera quand il se présentera à ce bureau, au cours d'une étape de voyage, une escale maritime, au terme d'un pari que vous aurez consigné dans le pli, etc.

 

 

Ce mois-ci, Gérard Moréreau vous propose un étrange animal : un « télégramme restant »...

 

Comment les postes françaises ont-elles concilié l'idée de poste restante avec la rapidité de délivrance du télégramme ?

 

Cliquez ici pour la réponse rédigée par Michel SOULIÉ.


Réagir


CAPTCHA